Un tour à vélo pour la sclérose en plaques

Frédéric Emond
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Monique Caron est la chef d’équipe de l’équipe Croix Bleue Medavie.

Tous les moyens sont bons pour soutenir une cause qui nous tient à coeur. Monique Caron, résidente de Châteauguay, participera les 25 et 26 août à son 17e Vélotour SP organisé par la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Monique Caron fait partie des quelques Châteauguois qui participeront à la 23e édition du Vélotour SP. Ils seront près d'un millier de participants à enfourcher leur vélo pour prendre part au tour de Trois-Rivières, une semaine après celui de Québec.

« La première fois que j'ai fait le Vélotour SP, c'était en 1996. J'avais rencontré une copine avec qui je faisais du sport et elle m'y a introduite. J'ai donc décidé d'y participer parce que c'est une bonne cause », explique Mme Caron.

À cette époque, elle ne se doutait pas que des gens de son entourage et même de sa famille étaient atteints de la sclérose en plaques. « Quelques années plus tard, j'ai su qu'un de mes cousins était atteint de cette maladie. Je ne l'avais pas vu depuis plusieurs années et lorsque je l'ai revu, je lui ai dit que je participais à l'événement et il était très reconnaissant. Depuis ce temps, je vais le voir chaque année », assure-t-elle.

Mme Caron a aussi appris que certains de ses collègues chez la compagnie d'assurance Medavie où elle travaille étaient touchés par cette maladie. C'est pourquoi elle a décidé de se joindre à l'équipe de la Croix Bleue Medavie, commanditaire présentateur de l'événement. « Quand j'ai commencé, nous n'étions que trois dans l'équipe. Maintenant, on est une trentaine de cyclistes. »

En s'inscrivant au Vélotour SP, chaque personne doit amasser un minimum de 275$. Les dons recueillis servent à financer les programmes et les services innovateurs ainsi que la recherche d’avant-garde sur le remède de la sclérose en plaques. C'est donc une façon de venir en aides aux quelques 20 000 personnes atteintes de la sclérose en plaques au Québec.

Les participants se présenteront au Cap-de-la-Madeleine la matinée du 25 août pour le coup d'envoi. Ils parcourront 150 kilomètres en deux jours, le temps de se rendre à Trois-Rivières et de revenir à la case départ. Et pour ceux qui doutent de leur capacité physique, Monique Caron tient à rappeler qu'il s'agit d'une randonnée. « Ce n'est pas une course. Chacun va à son rythme », soutient celle qui célébrera bientôt son 58e anniversaire.

Organisations: Société canadienne, Croix Bleue Medavie

Lieux géographiques: Trois-Rivières, Châteauguay, Québec Cap-de-la-Madeleine

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires