Quatre médailles pour Martin Thibault

Mathieu Gohier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Olympiques spéciaux

L’athlète de Châteauguay et la délégation du Québec ont été accueillis à l’aéroport par Annie Pelletier à leur retour de l’Alberta.

Le raquetteur Martin Thibault s’est rendu aux Jeux nationaux d’hiver 2012 d’Olympiques spéciaux, à St-Albert, en Alberta, avec un objectif clair : se dépasser. Mission accomplie pour le Châteauguois qui revient de la compétition, qui se déroulait du 28 février au 3 mars, avec non seulement quatre médailles, mais aussi beaucoup de fierté.

L’athlète de 21 ans conserve un souvenir mémorable de la cérémonie d’ouverture des Jeux de St-Albert. « Une très belle cérémonie avec tous les athlètes et beaucoup d’énergie dans la foule », explique l’athlète qui n’en était pas à sa première compétition pancanadienne. S’il participait pour la première fois aux Jeux nationaux d’hiver, Martin avait déjà goûté à la compétition de haut niveau en participant aux Olympiques spéciaux d’été à London, en Ontario, en 2010.

Se mesurant aux épreuves de course en raquettes sur les distances de 100, 200, 400 et 800 mètres, en plus du relais 4 fois 400 mètres, Martin Thibault revient de l’Alberta avec quatre médailles, dont trois de bronze. « Quatre médailles sur cinq, je suis très content de ma performance. J’ai couru honnêtement et j’ai tout donné », se réjouit l’athlète qui vit avec une déficience intellectuelle.

Du repos et encore plus de courses

Les quelques semaines de congé dont profite Martin lui servent déjà à prévoir ses prochaines compétitions. Ayant déjà participé au Défi sportif, une compétition qui regroupe des athlètes handicapés provenant de partout dans le monde, le Châteauguois aimerait répéter l’expérience. « On verra si je suis sélectionné, mais en attendant, je continue à garder la forme », indique l’athlète.

Après avoir couru sur de courtes distances, Martin Thibault a maintenant comme objectif de compétitionner lors d’épreuves sur de plus longues distances. « Je veux me concentrer sur le 1600m pour les prochaines compétitions, mais de plus en plus je m’intéresse aux courses de fond. Pourquoi pas un cinq ou un dix kilomètres? », avance-t-il.

 

Special Olympics

Four medals for Martin Thibault

Snowshoer Martin Thibault went to the 2012 national winter games of the Special Olympics in St. Albert, Alberta with a clear goal:  to exceed his performance.  Indeed it is mission accomplished for the Châteauguay resident who came back from the competitions which took place from the 28th of February to the 3rd of March with not only four medals, but also with a lot of pride.

The 21-year old athlete has fond memories of the opening ceremonies of the St. Albert Games.  "It was a beautiful ceremony with all the athletes and the crowd was gushing with a lot of energy", the athlete said who certainly wasn't in his first Pan-Canadian competition.  While he participated for the first time in the national winter games, Martin had already experienced high level competition with his participation in the Special Summer Olympics in London, Ontario in 2010.    

Undergoing races in the 100, 200, 400 and 800 meter relays, in addition to 4 times the 400 meter relay, Martin Thibault returned from Alberta with four medals, three of them bronze.  "With four out of five medals, I'm very pleased with my performance.  I really raced and gave it my all", the athlete said happily.  Martin has an intellectual handicap.   

Rest and then more races

Martin has had a chance to rest in the last few weeks but already he's planning his next competition.  Having already participated in the Défi sportif (athletic challenge, a competition that brings together handicapped athletes from around the world, the Châteauguay resident would like to repeat the experience.  "We'll see if I'm selected, but in the meantime, I keep myself in shape!", the athlete pointed out.

After having run short distances, Martin Thibault's goal now is to compete in relays of longer distances.  "I'd like to focus on the 1600 meters for the next competitions, but I've become increasingly interested in distance relays.  Why not five or 10 kilometers?", he wondered.

Lieux géographiques: Alberta, Albert, London Ontario

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires