Olympiques spéciaux : Martin Thibault se prépare déjà pour 2012

Mathieu Gohier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Martin Thibault et son entraîneure Johanne Noël. Photo courtoisie.

L’athlète avec une déficience intellectuelle de 20 ans Martin Thibault garde frais dans sa mémoire les souvenirs des Olympiques spéciaux de 2010 à London en Ontario, où il a remporté plusieurs médailles. S’il continue de s’entraîner sur une base régulière à raison d’une dizaine d’heures par semaine, Martin a déjà très hâte de participer aux Jeux d’hiver en Alberta en 2012. Appuyé par sa mère Nathalie et le personnel des Olympiques spéciaux du Québec, Martin et sa mère nous racontent le parcours et les objectifs de l’athlète de Châteauguay.

Martin Thibault mange du sport, il n’y a pas de doute là-dessus. « J’adore bouger, m’entraîner, participer à des jeux » explique le Châteauguois. S’il préfère les épreuves de courses à pieds, il se spécialise d’ailleurs sur les distances de 400 et 1500m, Martin Thibault est toujours partant pour bouger, « Je préfère l’athlétisme mais j’aime aussi beaucoup la raquette, le soccer et le hockey cosom » explique celui qui s’entraîne avec les Monarques de Châteauguay. Depuis 6 ans maintenant, Martin a découvert la pratique du sport sur une base régulière et cela semble avoir fait une immense différence dans sa vie. « Le sport a transformé mon fils » explique sa mère Nathalie Thibault, une femme d’affaire de 42 de Châteauguay. « Avant qu’il soit initié à l’athlétisme et à d’autres sports Martin passait beaucoup de temps à la maison et n’avait pas beaucoup d’activités, mais depuis sa vie a beaucoup changée et à plusieurs niveaux aussi » raconte Mme.Thibault.

Plus que du sport

Si activité physique occupe une place importante dans la vie de Martin, d’autres bénéfices tout aussi importants résultent de sa participation aux Olympiques spéciaux. « Je me suis fait beaucoup d’amis, j’ai rencontré énormément de gens grâce aux Olympiques spéciaux. J’ai surtout apprécié rencontrer des gens de partout au Canada à London en 2010 et c’est beaucoup pour ça aussi que j’ai hâte d’aller en Alberta en 2012 » explique Martin. Pour sa mère, la pratique de l’athlétisme a complètement changé pour le mieux la vie sociale de son fils, « Les bienfaits des Olympiques spéciaux sont sans limite, il n’y vraiment que des bons côtés à cela. Grâce au sport, Martin côtoie des gens comme lui et socialise beaucoup » affirme Nathalie Thibault.

Les bénéfices du sport n’ont pas que rapporté à Martin. Pour sa mère, les Olympiques spéciaux lui ont permis de « couper le cordon et de laisser aller son fils. Martin a développé beaucoup d’autonomie et est rendu un homme maintenant. Avec les Olympiques spéciaux il a vu plus de régions que moi! ». Mme. Thibault est d’ailleurs très reconnaissante envers ceux qui encadrent les athlètes comme son fils, « Ce sont des gens très compétents qui se dévouent énormément pour les athlètes » raconte Nathalie Thibault. Dans le cas de Martin, c’est son entraîneure Johanne Noël qui a fait une grande différence dans la vie de celui-ci, « Elle a pris en charge les Monarques et n’apporte que du positif pour ces jeunes » explique Mme. Thibault.

Même s’il a parfois fallu combattre les préjugés, certains étaient sceptiques quant à la réussite d’une telle aventure, Nathalie Thibault et son fils ont trouvé les meilleurs arguments pour les confondre, la victoire. « Certains croyaient que ça ne réussirait pas, mais quand Martin a commencé à récolté les médailles les perceptions ont changées. Avec ses victoires, on a commencé à voir Martin comme étant égal aux autres » dit fièrement Mme. Thibault.

Martin Thibault continue de s’entraîner et garde bien en vue ses objectifs pour l’hiver 2012. Celui qui participera à des épreuves de courses en raquettes entend « battre ses records » ,selon ses propres paroles, lors des compétitions en Alberta. Pour réaliser ses objectifs, Martin devra d’abord trouver le financement adéquat afin de payer une partie de son périple, « L’an dernier il avait fait du service au table dans un restaurant et tous les pourboires lui étaient revenus, on va trouver quelque chose aussi pour cette année je ne suis pas inquiète » indique Nathalie Thibault.

Lieux géographiques: Alberta, London, Ontario Châteauguay Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires