Pour la protection du Martinet ramoneur

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un prototype de nichoir installé sur l’île Saint‐Bernard

Le nichoir lors de son installation sur l’île Saint-Bernard.

Héritage Saint‐Bernard est fier de s’associer au Regroupement QuébecOiseaux dans un projet pour la sauvegarde d’une espèce aviaire en péril, le Martinet ramoneur.

En avril dernier, un prototype de nichoir à martinet a été installé aux abords du refuge faunique Marguerite‐D’Youville. Si l’expérience est concluante et que le nichoir est utilisé par l’oiseau pour se reproduire, le nichoir pourrait être dupliqué à grande échelle et installé dans d’autres habitats propices dans le but de protéger l’espèce menacée.

Le Martinet ramoneur, un petit oiseau au plumage sombre et à l’allure d’une hirondelle, a subi un déclin de près de 95 % en 40 ans en raison de la perte de sites de nidification. Aujourd’hui, la population québécoise est estimée à seulement 2 500 individus. L’oiseau tient son nom de sa propension à nicher dans les vieilles cheminées de pierres et de briques. Or, comme ces installations désuètes sont condamnées ou démolies au fil des années et vu l’utilisation croissante de l’électricité comme moyen de chauffage, le nombre de cheminées a diminué résultant à la perte des sites de nidification du martinet.

Depuis 2008, le Regroupement QuébecOiseaux et le Service canadien de la faune cherchent à trouver un prototype de nichoir à Martinet ramoneur pouvant être reproduit à grande échelle. Trois modèles différents sont en essai au Québec, dont un au Domaine Saint‐Bernard au Mont‐Tremblant, un au Domaine Maizeret de Québec et le dernier sur l’île Saint‐Bernard à Châteauguay.

Le modèle installé à l'île Saint‐Bernard a été conçu par Junco Technologies. La structure imite une cheminée, offrant ainsi un site de choix pour la nidification du Martinet ramoneur, déjà aperçu au refuge faunique Marguerite‐D’Youville. Un système de chauffage est intégré au nichoir afin que la température soit toujours idéale pour la nidification de l’oiseau. Il s'agit d'un projet d'une durée minimale de trois ans. De 2008 à 2011, ce nichoir était installé sur le toit du Musée de la Nature et des Sciences à Sherbrooke. Jusqu’à présent, aucun des modèles mis de l’avant n’a accueilli de Martinet ramoneur.

Héritage Saint‐Bernard espère que l’expérience sur l’île Saint‐Bernard sera positive. D’ici à ce que des résultats puissent être observés, les randonneurs remarqueront le nichoir installé à l’entrée du refuge faunique Marguerite‐D’Youville, du côté du verger de l’île.

Source : Héritage Saint-Bernard

Organisations: Regroupement QuébecOiseaux, Service canadien de la faune, Musée de la Nature

Lieux géographiques: Le Martinet, île Saint, Marguerite Domaine Maizeret de Québec Domaine Saint Châteauguay Sherbrooke

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires