Que pensez-vous des mouvements de grève étudiante?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Vox pop - Textes : Mélanie Thibault. Photos : Joanie Lebrun

La grisaille et la pluie ont réuni plusieurs Châteauguois autour d’une boisson chaude au Café Dépôt. Un temps d’introspection propice pour un vox pop plutôt politique.

Émilie Dufour

La grève est un bon moyen de pression pour se faire entendre. Je suis pour ça, mais contre les violences qui en ressortent.

Krystel Benoit

Je crois que le mouvement étudiant est justifié par rapport au coût croissant des études. En même temps, ce n’est pas une raison pour les grévistes de tout détruire.

Marcel Gauthier

Tout le monde a le droit de manifester, cependant les frais liés à l’éducation font partie des plus bas.

Victor Guevara

Je comprends d’un côté le mouvement du point de vue des circonstances économiques. D’un autre côté, le Québec est la province qui demande le moins. En même temps, un sou peu représenter beaucoup pour certains étudiants.

Serge Labrecque

Alors que je faisais un certificat à l’UQAM, une grève avait annulé ma session. Le coût de la vie augmente, mais ça ne devrait pas exister parce qu’il y a trop de perte pour ce qu’il y a à gagner, si l’on considère l’année de salaire perdue advenant que les cours se voient annulés.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Doris Turcotte
    25 avril 2012 - 21:41

    Citoyenne exaspérée par lesmanifestations étudiantes et citoyenne engagée, travailleuse, mère de 3 enfants qui ont tous été au Collège ou à l'Université. Ils ont été des étudiants responsables et se sont serrés la ceinture tout comme nous tout le temps de leurs études. Pendant tout ce temps ils n'avaient pas de voiture, pas de voyage dans le sud, pas de cellulaire, pas d'exagération pour les vêtements. Ils avaient hâte d'arriver sur le marché du travail et d'être autonome. Je dis Oui à la hausse des droits de scolarité et à 2 mains. Je ne crois pas que la gratuité de l'éducation au collégial et à l'université. Je crois qu'une accessibilité au système de prêts et bourses pour tous ne pénaliserait pas ceux qui veulent s'instruire. Je crois que les parents qui ne peuvent pas aider leurs enfants se sentiraient moins coupables, ceux qui sont capable de le faire et qui sont conscients de leur responsabilité parentale, continueraient de le faire en bon parents et ceux qui sont trop lâches ou irresponsables pour le faire ne nuieraient toujours pas à leurs enfants qui auraient pourtant droit à leur support. j'espère que le gouvernement va tenir sa position. Je suis beucoup plus inquiète de cette génération qui crie au malheur, joue à la victime et sont prêts à tout briser pour obtenir ce qu'ils veulent. Ce sont eux qui seront aux commandes de la société dans 20 ans. c'est inquìétant. L'attitude des media me répugne dans tout ça. L'attitude de Madame Marois également. On se fait du capital politique pendant que ceux qui veulent vraiment étudier ne le peuvent pas et on hurle à la Démocratie. Assez c'est assez