Denis Leftakis dénonce le refus de Pierre Moreau de débattre sur le transport

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Denis Leftakis veut discuter de solutions globales.

C’est par une phrase laconique que Pierre Moreau a balayé du revers de la main l’idée d’un débat dans le dossier de l’avenir des réseaux routiers et du transport en commun dans la région.

Le député sortant ne veut pas débattre en public: «Si je dois débattre, ça sera avec les Conseils intermunicipaux de transport (CIT) et les maires des municipalités. » Selon Denis Leftakis, cette étonnante réponse appelle une autre question : Pourquoi Pierre Moreau juge-t-il qu’il n’a pas à débattre avec les citoyens?

Selon le candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Denis Leftakis, on tourne en rond depuis trop longtemps dans ce dossier qui a besoin d’une solution globale pour toute la région. De plus, à l’opposé du député sortant, Denis Leftakis croit que la question intéresse non seulement les maires et les CIT mais aussi les citoyens et il réclame à nouveau un débat public sur le transport.

En matière de transport, d’une toute autre manière que son prédécesseur, Denis Leftakis veut changer les choses et réunir davantage de forces derrière un projet rassembleur qui donnerait à la région une force suffisante pour convaincre tous les paliers de gouvernement d’investir dans le transport. Dans la région de Châteauguay, le transport est un enjeu majeur, autant en ce qui à trait au développement économique qu’en ce qui touche la qualité de vie.

Le candidat de la CAQ craint que cet enjeu majeur ne soit pas discuté pendant la campagne. Pierre Moreau ne semble s’intéresser qu’à des ajustements mineurs plutôt qu’à une approche globale.

Le candidat de l’équipe de François Legault offre aux citoyens de jouer le rôle d’un rassembleur et de réunir les représentants de l’ensemble de ceux et celles qui sont pénalisés chaque jour par le manque d’efficacité des réseaux actuels de transport. Le prochain député devra réunir maires, députés à Québec et à Ottawa, CRÉ, MRC, CLD, CIT, AMT, AQTIM, chambres de commerce, groupes de citoyens, etc. dans le but de chapeauter une étude globale des besoins de l’ensemble de la région pour proposer un plan d’action à court, moyen et long terme.

Les solutions globales qui seraient mises de l’avant par un tel groupe de travail redonneraient à la région et à ses citoyens un dynamisme politique et économique qui lui échappe présentement. C’est l’objectif de Denis Leftakis.

Source : Coalition Avenir Québec

Organisations: Conseils intermunicipaux de transport, Coalition Avenir Québec, MRC AMT

Lieux géographiques: Québec, Région de Châteauguay, Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires