Femmes, humour et préoccupations

Mélanie Thibault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans le cadre de la journée internationale du 8 mars

Dorice Simon assurera la suite de la soirée. Elle tournera en dérision les situations absurdes du quotidien, notamment vécues par la gente féminine.

Cette année, la Journée internationale des femmes sera soulignée le vendredi 2 mars par le Comité Femmes Vigilantes de la grande région de Châteauguay, afin de veiller un peu plus tard. Femmes et filles de 12 ans et plus sont invitées à une soirée avec l’humoriste Dorice Simon dès 19h30 au Pavillon de l’île à Châteauguay.

La troupe de théâtre les Communes-auteures présentera d’abord la pièce Les dessous du mariage de Liette Paquette qui parcourt l’histoire des femmes d’ici, par le biais de la mémoire de la doyenne, Mémère Paquette, combinée aux récits de ses descendantes.

Dorice Simon assurera la suite de la soirée. Sur le ton de l’humour, elle tourne en dérision les situations absurdes du quotidien.

Continuer la lutte

Le thème de cette journée sera souligné sous le thème encore d’actualité « Les femmes ont toutes les raisons de s’indigner ». Améliorer les conditions de vie des femmes demeure une priorité, même si les conditions de vie des femmes s’améliorent dans certains milieux.

Le Comité Femmes vigilantes l’a rappelé lors de sa conférence de presse annonçant les événements du 2 mars.

« Les femmes ont encore toutes les raisons de s’indigner parce que, encore aujourd’hui, le travail des femmes, rémunéré ou non, est constamment dévalué et sous-estimé, la violence envers les femmes est trop souvent banalisée et passée sous silence, les femmes occupent en majorité les emplois les plus précaires et sont les plus pauvres parmi les plus pauvres, leur régime de retraite s’affaiblit, les femmes doivent assumer plus de responsabilités dans la sphère domestique en raison du désengagement de l’État dans les services publics et l’accès des femmes aux positions de pouvoir stagne. »

La soirée sera aussi un moment de réflexion sur la condition féminine. « Les femmes présentes seront appelées encore cette année à voter pour le prix « Orange », décerné à un individu, un organisme, une institution ou une entreprise qui, par ses propos ou ses actions, contribue à l’amélioration des conditions de vie des femmes, à la lutte féministe et à la préservation des acquis ».

D’autre part, un prix Citron sera aussi dédié à ceux qui auraient nui à l’avancement des femmes.

Les billets sont en vente (7$) au Centre culturel Vanier, situé au 15, rue Maple à Châteauguay.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires