Dévoilement des artistes de Détour-Retour

Mélanie Thibault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C'est l'artiste Karine Landerman qui a été sélectionnée dans notre région. Elle exposera ses œuvres du 1er mars au 8 avril à la Maison Tresler de Vaudreuil-Dorion.

La démarche TRACE (Traquer la relève artistique et culturelle en émergence) a dévoilé les six artistes sélectionnés pour la seconde édition de son projet Détour-Retour.

Le projet a été instauré sur le territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent pour créer un lien avec les artistes émergents de la région et leur donner les outils dont ils ont besoin pour s’accomplir plus facilement. C’est ce qu’ont mis en lumière les différents lieux de diffusion et partenaires participants, présents lors du lancement.

C’est grâce à la CRÉ de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, au Forum Jeunesse du même territoire et au Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine que Détour-Retour a pu voir le jour de nouveau cette année.

Heureux élus

C’est donc six artistes qui exposeront dans six lieux du territoire. Chaque artiste aura un projet de médiation culturelle à réaliser avec des participants.

C’est Karine Landerman qui a été sélectionnée dans notre région. Née à Sainte-Martine, ayant grandi à Howick et vivant à Beauharnois, elle exposera ses œuvres du 1er mars au 8 avril à la Maison Tresler de Vaudreuil-Dorion. L'artiste s’intéresse à la mémoire et son exploration à travers un processus d’introspection. Son travail de médiation culturel consistera à créer une courtepointe avec les volontaires à partir d’images, de tissus, de matériaux ayant un sens particulier que chacun aura apporté. Les intéressés pourront donc se présenter avec des éléments de leur passé le 13 mars prochain.

Thierry Labonté, aborde pour sa part la temporalité et le mouvement par le biais de la photographie, la vidéo et la numérisation. Il est possible de voir son exposition du 4 mars au 1er avril, à la salle Alfred-Langevin, située à Huntingdon.

Catherine D’Avril s’installera au MUSO (Musée de société des Deux-Rives) à Salaberry-de-Valleyfield. Originaire de cette même ville et œuvrant dans le multidisciplinaire, elle abordera la vidéo performance et la photographie analogique couleur à travers son exposition du 3 au 31 mars.

Catherine Dubois, née elle aussi à Salaberry-de-Valleyfield, exposera pour sa part au Musée Régional de Vaudreuil-Soulanges, situé à Vaudreuil-Dorion, du 17 mars au 22 avril. Inspirée par la nature et son environnement immédiat, elle entend présenter dans ses œuvres « du grand, fait avec du petit » à l’aide de différents matériaux et de technique de moulage.

Étienne Gagné se nourrit des paysages d’Ormstown pour rendre une impression de rêve et de moments de liberté dans ses photos, avec un œil architectural. Il promet de dévoiler des impressions grand format, qui porte sa démarche plus loin. Il expose du 24 mars au 21 avril au Parc régional de Saint-Bernard-de-Lacolle.

Marie-Ève Longtin exposera du 1er mars au 12 avril, avec pour thème récurrent la temporalité des souvenirs maternels, traités à partir de matériaux mixtes comme les photos, le plexiglas et les pigments. L’exposition de cette artiste se tiendra du 1er mars au 12 avril au Complexe Saint-Laurent de La Prairie.

Voilà une belle occasion de se balader dans la région pour y découvrir des artistes inspirés qui façonneront le paysage régional de demain, encouragés par les gens d’ici.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires