Media fiesta, media agua

Patrick Duchesneau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Moitié fête, moitié pluie

La culture latino-américaine était à l'honneur dans les rues de Saint-Rémi à l'occasion de la quatrième Fiesta des cultures qui s'est tenue la fin de semaine dernière.

Pour l'occasion, plusieurs milliers de personnes ont parcouru le site de l'événement qui offrait aux visiteurs une programmation savoureuse. En tout, une cinquantaine de kiosques installés sur la rue Saint-Viateur dévoilaient artisanats,  vêtements et mets typiques des pays de l'Amérique latine. De l'autre côté du centre communautaire, une fête foraine accueillait petits et grands avec ses jeux et ses manèges.

Côté spectacle, les visiteurs ont été particulièrement choyés. De nombreux groupes de musique latine se sont produits sur scène, entrecoupés par les performances de plusieurs troupes de danse. D'ailleurs, samedi après-midi, la Ville de Saint-Rémi a reçu de la grande visite, alors que la danseuse Geneviève Guérard et le ténor Marc Hervieux ont pris part au spectacle de la troupe Mackinaw et Nadxieli, dans le cadre du tournage de l'émission Voulez-vous danser?

La Fiesta des cultures a également accueilli 12 équipes composées de travailleurs agricoles qui se sont affrontées lors d'un tournoi de soccer amical. Les équipes étaient divisées en deux catégories selon le nombre d'employés que comptent les fermes représentées (plus ou moins 50).

 « Je trouvais qu'il manquait quelque chose la première année. Comme le foot est pour eux ce que le hockey est pour nous, j'ai eu l'idée du tournoi », explique Diane Guinois qui organise la compétition pour une troisième année.

Au-delà de la fête

La Fiesta représente une occasion en or pour de nombreux organismes qui souhaitent rejoindre les travailleurs étrangers, puisque ces derniers sont fort nombreux à participer à l'événement. Entre autres, on pouvait noter la présence des consulats du Guatemala et du Mexique, de F.E.R.M.E (Fondation des entreprises en recrutement de main-d'œuvre agricole étrangère) et du Centre d'innovation sociale en agriculture.

La Fondation canadienne du rein était aussi présente sur le site pour effectuer de la prévention et du dépistage des maladies rénales et du diabète. Selon le coordonnateur de cette clinique ambulante, Philippe Vincent, la population latino-américaine serait particulièrement à risque de contracter ces maladies, tant à cause de prédispositions génétiques qu'à cause de sa culture culinaire, fort sucrée, grasse et épicée.

Également, le réalisateur Diego Briceno-Orduz a profité de la Fiesta pour présenter en avant-première son documentaire Esperanza P.Q, qui traite de la réalité des travailleurs migrants qui s'activent dans les fermes québécoises.

Irène, cette rabat-joie !

La Fiesta aurait dû se poursuivre durant la journée de dimanche, mais les restes de l'ouragan Irène en ont décidé autrement. Lors du passage du Châteauguay Express.ca, dans l'après-midi, le site était complètement déserté et toutes les activités avaient été annulées, à une exception près... Le tournoi de soccer a pu être complété in extremis et la cérémonie de remise des médailles s'est déroulée comme prévu à l'intérieur du centre communautaire, bien au sec.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires