LPP en spectacle: triplement ovationné

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un texte de Joanie Lebrun

Sous le thème de LPP joue dans la rue, 104 jeunes de la polyvalente Louis-Philippe-Paré (LPP), à Châteauguay, ont présenté des numéraux de danse, de musique et d'humour lors de leur spectacle annuel, les 27 et 28 avril. Près de 500 spectateurs du public ainsi que 1 400 élèves sont venus apprécier les cinq représentations des jeunes artistes.

Tout au long de l'année, les jeunes de huit ateliers parascolaires, chapeautés par des enseignants responsables, ont pratiqué des numéraux afin de les présenter lors de l’événement.

Pour plusieurs jeunes qui y ont participé, le spectacle est une manière de se valoriser, comme l'explique Gabrielle Brasseur, une élève de secondaire 5 de l'atelier chant et musique. « C'est une manière d'avoir confiance en soi et de prouver qu'on est bon dans quelque chose. J'en connais qui auraient sûrement lâché si ce n'était pas du spectacle », a-t-elle expliqué. Elle a aussi ajouté que de faire partie du spectacle est un moyen d'avoir de nouvelles expériences de vie et que c'était comme faire partie d'une grande famille.

Pour d'autres jeunes, comme William Roberge, l’événement est une manière de faire entendre son talent. Il a composé et interprété une pièce musicale pour l'orchestre, ce qui lui a valu la première ovation de la soirée. La deuxième ovation est venue après la performance du groupe de chant Jazz qui a interprété If the Lord wasn't walking by my side. Ce groupe de chant, ainsi que tous les autres chanteurs, a su charmer les spectateurs avec leurs voix mélodieuses.

Les sketchs d’humour, présentés entre les numéros, ont aussi arraché de nombreux rires à l’audience. Les textes, écrits par Étienne Marcoux, étaient basés sur des thèmes d’actualité et étaient interprétés par les élèves de l'atelier humour.

Et on ne peut passer sous silence les nombreux numéros de danse, où la synchronisation des mouvements était réglée au quart de tour et où l'on pouvait voir que les jeunes artistes avaient la passion de leur art. Pour Elke Hearson, une des danseuses, l'expérience du spectacle était enrichissante, permettant ainsi aux élèves à découvrir leur passion.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires