L’heure est au bilan parlementaire

Gabrielle
Gabrielle Lachance
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Guy Leclair, Sylvain Chicoine et Denis Leftakis font leur bilan de session parlementaire.

Les sessions parlementaires au provincial et au fédéral se sont terminées il y a quelques jours et les députés de la région en profitent pour effectuer leur bilan de l’année. Le Châteauguay Express.ca fait pour vous le résumé des différents propos véhiculés par voie de communiqué.

Le NPD dresse un bilan positif

Le député néo-démocrate Sylvain Chicoine, dans la circonscription de Châteauguay-Saint-Constant, se dit satisfait de ses 12 premiers mois à la Chambre des communes d’Ottawa.

Entre autres réalisations, M. Chicoine rappelle sa lettre au ministre du Patrimoine du Canada, James Moore, afin que l’Exporail soit reconnu comme musée national canadien. Le député indique aussi son projet de loi C-429, déposé le 4 juin, visant à encadrer le déploiement de tour de télécommunication.

Mis à part ces dossiers, M. Chicoine dénonce l’adoption par les conservateurs de la loi C-38, sur la mise en œuvre du budget fédéral. Il estime que « l’arrogance des conservateurs atteint de nouveaux sommets. Depuis l’obtention de leur majorité, ils se comportent comme s’ils étaient seuls au parlement en muselant constamment l’Opposition ».

La grève étudiante au menu de Québec

Du côté du parlement de Québec, les candidats de la Coalition Avenir Québec (CAQ) « soulignent que le long conflit étudiant a masqué tout autant la mauvaise gestion, le copinage et l’improvisation du gouvernement libéral, que l’irresponsabilité opportuniste du Parti québécois de Pauline Marois ».

Ensemble, les candidats caquistes, dont Denis Leftakis dans Châteauguay, estiment que « le PLQ de Jean Charest a montré autant de leadership et de vision que le commandant du Titanic en laissant traîner le conflit étudiant pour des fins de communication politique. Le PQ a jeté de l’huile sur le feu depuis quatre mois en ne dénonçant que du bout des lèvres le non-respect des injonctions et en changeant de position sur la hausse des droits de scolarité à plusieurs reprises ».

Ils rappellent que des élections imminentes sont plus nécessaires que jamais.

Guy Leclair, député de Beauharnois-Salaberry, blâme sévèrement Jean Charest pour avoir utilisé la crise étudiante à des fins électorales. « Il s’est servi de la crise à des fins électorales pour masquer son piètre bilan », indique-t-il.

Le député péquiste estime aussi que « le gouvernement a complètement perdu le contrôle de la situation, les dérapages se multiplient parce que le premier ministre a choisi de ne rien faire ».

Il termine en précisant que le PQ propose de changer de direction. « Nous souhaitons rassembler les Québécois plutôt que de les diviser. » Il indique notamment que le PQ veut, entre autres, aider les familles de classe moyenne en abolissant la taxe santé et adopter une nouvelle loi 101.

Organisations: PQ, Coalition Avenir Québec, Chambre des communes d’Ottawa.Entre Parti québécois de Pauline Marois

Lieux géographiques: Québec, Canada, Châteauguay Beauharnois-Salaberry

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires