« Je vais remettre Beauharnois sur la carte »

Steve Sauvé
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Claude Haineault, maire de Beauharnois

Le maire Claude Haineault a l’ambitieux projet d’augmenter la population de Beauharnois à 20 000 résidents d’ici 2020.

L’ambitieux projet de la Ville de Beauharnois d’augmenter sa population à 20 000 citoyens pour l’an 2020 peut sembler farfelu pour certain, mais pas pour le maire Claude Haineault.

L’arrivée de l’autoroute 30 dans la région favorise sans aucun doute l’implantation de nouvelles entreprises dans la région. La Ville de Beauharnois peut se réjouir d’être propriétaire de plusieurs terrains à la suite d’une entente conclue entre la Ville et la compagnie Alcan. « Lors de la fermeture de l’usine, j’ai entrepris des démarches avec Alcan dans le but que la Ville puisse acquérir les terrains vacants de l’entreprise. Dans les négociations, la compagnie a même accepté de faire décontaminer le terrain et d’en assumer la facture de 8 M$. C’est à la suite de ces travaux que la Ville a acheté les terrains pour la somme d’un dollar », ajoute Claude Haineault.

L’administration de la Ville préfère parler de la création d’un complexe industriel plutôt que d’un parc industriel. Le maire précise : « Nous avons tous intérêts à travailler ensemble. Toutes les annonces d’investissements depuis quelque temps représentent environ la création de près de 100 emplois directs à Beauharnois. C’est toute la région qui va en profiter. »

Lors de sa première année de mandat, Claude Haineault a même conclu une entente avec la compagnie CSX afin que cette dernière déménage son centre de triage et ainsi récupérer 1500 terrains pour la construction résidentielle.

L’arrivée prochaine de nouvelles entreprises dans la ville et l’achèvement de l’autoroute 30 fait en sorte que plusieurs familles vont songer à s’installer à Beauharnois. Le fameux plan 20 000 en 2020 prend alors tout son sens. Un plan d’aménagement de 500 unités de logements débutera d’ailleurs ce printemps dans l’arrondissement Melocheville. « Nous avons les terrains et les ressources pour accueillir les nouveaux résidents. Nos écoles primaires comptent 500 places disponibles alors que 600 places sont disponibles pour le secondaire », assure le magistrat.

Concrètement, les Beauharlinois commenceront à voir certains changements dans leurs milieux de vie cet été. L’aménagement de terrains, le reboisement et la réparation d’infrastructures sont des projets qui commenceront à se concrétiser sous peu.

« Les profils engendrés par la Ville vont servir le compte de taxe des contribuables. Il y a deux façons d’augmenter les revenus d’une ville, soit d’augmenter les taxes ou bien d’augmenter le nombre de maisons sur le territoire. Nous avons choisi cette dernière », fait savoir le maire.

Avec la réalisation de tous ces projets, Beauharnois reprendra la place qui lui revient sur l’échiquier provincial.

Avenir du maire

Claude Haineault avoue sans gêne faire de la politique municipale par passion. Lorsqu’il parle de la Ville de Beauharnois, il le fait avec conviction et assurance. Le futur de la Ville repose en parti sur la concrétisation et les retombés de l’autoroute 30.

« Lors de mon retour en politique, je visais un terme de deux mandats et c’est encore le cas aujourd’hui. Il me reste six années avant de tirer ma révérence si bien sûr les citoyens me donnent cette chance. Je vais par la suite laisser ma place. Je crois que la devise de deux mandats doit être, préparation, réalisation et départ », conclut Claude Haineault.

Organisations: Ville de Beauharnois, Alcan, CSX

Lieux géographiques: Beauharnois, Arrondissement Melocheville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires