Beauharnois renomme trois édifices pour rendre hommage

Karine Martin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À l’aube des changements de la Ville de Beauharnois, plus de 90 personnes étaient réunies jeudi à la caserne de pompier de la ville pour rendre hommage à trois hommes importants.

Alors que la ville est en essor, le conseil municipal ainsi que le comité de toponymie a pris quelques minutes pour se souvenir du passé. Ils ont officialisé la nouvelle appellation de trois édifices municipaux en l’honneur de trois hommes qui ont su se démarquer par leur dévouement au mieux-être de la population.

«Si la Ville est ce qu’elle est aujourd’hui et est à l’aube de devenir la nouvelle banlieue Montréal, nous devons en grande partie reconnaître le travail de nos prédécesseurs», souligne Claude Haineault, maire de la ville.

Une usine pour Joseph-Armand Poupart

Joseph-Armand Poupart (1907-1963) est reconnu pour sa détermination de l’agrandissement de la ville de Beauharnois.

M. Poupart a occupé les postes de conseiller municipal et de maire pendant plusieurs années.

Lors de ses mandats, il a débuté le projet de la construction de l’usine de traitement des eaux. Cet homme a vu juste, cette usine a été construite dans le but de pouvoir desservir une population de 20 000 habitants, objectif visé avec le plan Beauharnois 20/20 présentement en cours. Une plaque commémorative sera affichée à l’usine de traitement des eaux qui sera renommée en son honneur.

Centre communautaire René-Deschamps

René Deschamps (1919-2003) a été impliqué dans plusieurs projets ayant un but commun, celui de valoriser la ville de Beauharnois.

Il a lui aussi occupé le poste de conseiller municipal et de maire durant quelques années. C’est grâce à l’une de ses demandes au ministère des Affaires culturelles que la Ville a obtenu, en 1984, une subvention pour l’implantation du musée qui est connu aujourd’hui sous le nom du Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson. Afin de lui faire honneur, la Ville a procédé à la commémoration du Centre communautaire René-Deschamps, endroit même où la plaque sera affichée.

Jean-Claude Nareau, présent pour ses lauriers

Jean-Claude Nareau est reconnu pour son désir de servir sa collectivité. Il a été pompier pendant plus de 50 ans, une passion qui s’est transmise de génération en génération.

En 1952, alors qu’il n’avait que 18 ans, il a vêtu son uniforme pour la première fois auprès de son père. Aujourd’hui, ses fils ainsi que son petit-fils exercent le métier. Petit à petit, il a monté les échelons pour finalement être nommé directeur à la caserne de Beauharnois en 1990, soit 38 ans après son premier feu. M. Nareau ainsi que ses fils, son petit-fils et plusieurs membres de sa famille étaient présents pour la remise de la plaque d’honneur qui sera affichée à la caserne de pompier de la ville, une caserne qui portera désormais le nom de l’édifice Jean-Claude-Nareau.

Lieux géographiques: Beauharnois

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires