Situation bloquée sur la rue des Lilas

Patrick Duchesneau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La rue des Lilas étant considérée comme privée, les résidents doivent eux-mêmes s’occuper de l’entretien et du déneigement de la rue.

MERCIER – Malgré plusieurs mois de consultations et de négociations, rien n’avance dans le dossier de la rue des Lilas.

Les citoyens de cette rue partiellement privée de Mercier ne savent toujours pas qui assurera les services d’entretien de la chaussée et de déneigement dans le futur. C’est que la rue des Lilas, qui appartient à l’entrepreneur Habitations Harbec, ne peut être entretenue par Mercier. Étant donné qu’elle est trop étroite selon les normes municipales, la Ville ne peut y être assurée lorsqu’elle réalise des travaux.

Dans l’entente qui liait Mercier au premier promoteur, Groupe immobilier Chenail et Clermont Inc., il était prévu de céder à la Ville les services d’égouts et d’aqueduc. Rien n’était toutefois prévu pour le déneigement et l’entretien de la rue.

« Lorsque nous avons acheté, nous n’avions aucune indication que la rue était privée », explique Francis Lachaine, un résident de la rue des Lilas. « On n’a pas fait une entente en bonne connaissance de cause », soutient M. Lachaine qui évalue aujourd’hui quels recours sont à sa portée. « La seule personne que je peux tenir pour responsable, c’est l’entrepreneur », déplore toutefois M. Lachaine.

Une rencontre a eu lieu à la mi-mai entre des représentants de la Ville et les résidents de la rue des Lilas. Elle n’a toutefois pas vraiment permis de faire avancer les choses. « Ils se sont dégagés de toutes responsabilités », indique M. Lachaine.

Pour sa part, le maire de Mercier, Jacques Lambert, soutient qu’il est prêt à fournir toute l’information nécessaire pour que les résidents prennent leurs décisions en connaissance de cause. « Il faut que ces gens réalisent ce qu’ils ont fait et ce qu’ils ont acheté », estime le maire. « On va les soutenir dans ce qu’ils décideront, mais on ne peut pas prendre de recours pour eux », poursuit-il.

La rue des Lilas offrirait tout de même certains avantages. « Ils n’auront jamais de voisins en face de chez eux. Ça aussi, ça a une valeur », explique M. Lambert en faisant référence à l’impossibilité de construire à proximité du ruisseau longeant la rue à 10 mètres de distance. C’est d’ailleurs ce ruisseau qui empêche tout élargissement de la rue des Lilas.

Outre les résidents de la rue des Lilas, les citoyens habitant la rue Desparois sont également aux prises avec un problème similaire.

Organisations: Habitations Harbec, Ville les services d’égouts et d’aqueduc

Lieux géographiques: Rue des Lilas, Rue des Lilas.Les, Clermont Rue Desparois

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires